POP EXPRESSIONISM

Following in the footsteps of Pop Art Artists, I take my inspiration from the simplistic style of comics.
I see it as an ideal medium to illustrate our social fantasies. A major theme of my work is the Judeo-Christian bipolar values of good and evil. I investigate symbols and stereotypes. Like a charade, a play on images, I put on display paintings whose association brings to light the arch messages that our society forwards to us.

PAT TILLMAN Story


Please see English below
Guardian Angel - 2013 - Painting - Chalks Vinyl and acrylic paint
on paper 254 X 121 cm


L'Histoire de Pat Tillman ...

L’art de la guerre, car c’est ainsi qu’on la désigne, est incarné par le héros de guerre la poitrine placardée de médailles, il est le porte-drapeau de cette esthétisation de l’affrontement, le surmoi des individus et des peuples, le fantasme de puissance, l’idéalisation de la force et de la violence qui est partie intégrante de notre histoire.


Ancêtre du super héros, le chevalier sans peur et sans reproche justifie le caractère “sacré” indispensable de la guerre ou des croisades. À l’instar du héro de guerre contemporain, il est l’instrument de propagande qui va inciter les jeunes recrues à partir au combat. Il est beau, il est jeune, il incarne le courage et l’immortalité.
L’exposition SOLDATS est composée principalement d’une série de très grands dessins, craies, acrylique, encres, feuille d’or, rappelant les fresques murales qui relataient l’histoire des nations où étaient glorifiés les hauts faits de guerres, les batailles mémorables.
À la manière d’un mural mexicain ou de la tapisserie de Bayeux j’ai eu envie de raconter l’histoire tragique “Pat” le Héros de guerre. Sous la forme d’une fresque héroïque, c’est à la fois un hommage à tous ces jeunes qui sacrifient leurs vies mais aussi une tentative de mise en lumière des stratégies du pouvoir politique qui ne recul devant aucun mensonge pour utiliser le potentiel d’un héros médiatiquement reconnu afin de promouvoir la guerre. Un cas d’école en quelque sorte qui devrait nous questionner sur les discours officiels, leur raison d’être, et la réalité. Comme le disait sa mère Mary :
“ C’est abominable qu’ils aient mentis à propos des circonstances de la mort d’un jeune homme qui a servi son pays et avait d’honorables intentions, pour au final en faire un outil politique de propagande afin de promouvoir une guerre, ceci est immoral …”
C’est l’histoire d’un jeune américain, mais qui par son universalité concerne tous les jeunes recrues du monde qui partent à la guerre, canadiens compris.
Dans le contexte de replis des troupes de l’Afghanistan, de syndrome post-traumatique qui fait plus de morts chez les vétérans que sur le champ de bataille il me semble important de questionner notre représentation de la guerre, l’utilisation qui en est faite et son impact sur les citoyens.  
Je ne peux dissocier ma production artistique de l’actualité mondiale et confronté comme tout un chacun aux images des conflits modernes il faut que j’exorcise ce sentiment de triste gâchis.
Fouillant dans l’iconographie militaire à la recherche de symboles guerriers, j’ai été frappé par le portrait de “Pat” Tillman en uniforme d’apparat. J’ai tout de suite été fasciné par la force que ce jeune homme dégageait, un véritable super héros en chair et en os. Intrigué par le personnage, j’ai approfondis la question.
“Pat” était une vedette du Football américain, une étoile de la NFL, un jeune homme de 24 ans, intelligent, qui avait renoncé à un contrat mirobolant de plusieurs millions pour s’engager dans l’armée afin d’aller pourchasser le mal en Afghanistan à la suite des évènements du 11 septembre. Il fut tué par un tir fratricide lors d’une mission de routine. Une histoire malheureusement banale mais qui est sortie au grand jour lorsque les autorités, appâtés par le potentiel publicitaire du jeune homme,  ont décider de dénaturer l’histoire afin d’utiliser son image comme “poster boy” pour promouvoir leur guerre. Grâce à la résistance de sa famille, à une lutte de plusieurs années pour faire éclater la vérité, une partie de la véritable histoire de “Pat” a été portée à l’attention du public.
Encore aujourd’hui Mary Tillman, la mère de Patrick n’a de cesse de raconter la vérité pour éviter que de nouvelles victimes tombent inutilement sur le champ de bataille *.
* An Evening with Mary Tillman - November 19, 2013 : http://pioneerwebtv.com/
Pat War Hero - 2013 - Painting - Chalks, Vinyl and Acrylic paint on paper
145.5 X 361.5 cm

Pat War Hero - Detail














The story of Pat Tillman 

Ten years ago, on April 22, 2004, the NFL defense player Patrick Tillman fell on the Afghan Battlefield shot down by friendly fire. 

Accident or murder, the truth might never be revealed *. This singular story inspired me an artistic reflection on the aestheticization of confrontation. What we call the “art of war” is endorsed by the war hero, his chest covered with medals, carrying the flag of conflict, power fantasies, and the idolization of strength and violence that are an integral part of our history.

The exhibition at the Joyce Yahouda Gallery was built like a heroic epic consisting mainly of large drawings on paper composed with a mixture of chalk, acrylics, ink, and gold leaves that questions the official political speeches, the true motives behind them, the reality of war. The “super” hero, as the knight without fear and reproach before him, justifies the indispensable “sacred ” aspect of crusades and war. He is the propaganda tool who will facilitate the recruitment of young soldiers to join the fight. He is beautiful, he is young, and he symbolizes courage and immortality.
Throughout my work, one can find an archetype that provides a continuing leitmotif: The Superhero. For me, this symbol of our society’s fascination with power and machismo represents a transformation of everyday life into the world of power fantasy, embodied by the superman. It demonstrates how we as human beings tell ourselves stories to come to terms with our mortality – a condition that fundamentally challenges our illusions of power and beauty.
* An Evening with Mary Tillman - November 19, 2013 : http://pioneerwebtv.com/


No comments:

Post a Comment